Chocolat : et si cette année vous ne vous priviez pas ?


Le mois d’avril revient chaque année avec son lot de questions. Mais qu’est-ce que ça veut dire au juste « ne te découvre pas d’un fil » ? Combien de canulars allez-vous subir le premier avril ? Est-ce toujours la mode de se coller des poissons dans le dos ?


 

easter-662201_1280

Toutes ces questions font bien pâle figure comparées à celle ci : vais-je manger du chocolat alors que je n’ai pas encore perdu mes kilos de Noël et qu’il me reste trois mois pour ressembler à [nom de la personnalité au physique parfait de votre choix] et relever le défi du maillot de bain ?

Bien évidemment, chaque année la réponse est N.O.N.

Et puis zut ! Vous vous autorisez à piocher dans la boite des rochers de l’ambassadeur ! C’est pas tous les jours Pâques, et puis vous ne partez en vacances que fin août, et demain vous mangerez des haricots verts.
Voilà, vous avez encore une fois terminé la boîte en un temps record (d’ailleurs vous ferez attention dans la précipitation vous vous êtes coincé un morceau d’alu doré entre les dents). 

Où est la logique ?

Je tiens tout d’abord à vous rassurer, ça n’est pas de votre faute ! Tout ça c’est à cause de la restriction cognitive. Le Docteur Jean-Philippe Zermati (médecin nutritionniste spécialiste des troubles du comportement alimentaire) explique qu’il s’agit d’une alternance entre deux phases : l’hypercontrôle et la perte de contrôle.

En prenant l’exemple du chocolat de Pâques vous aller tout de suite y voir plus clair !

Lorsque vous vous dites « non cette année je ne mangerai pas de chocolat » vous êtes dans l’hypercontrôle. Vous ne tenez pas compte de votre envie et souhaitez maîtrisez votre comportement alimentaire. La tentation risque d’être forte puisque le chocolat est partout : des montagnes d’emballages colorés au supermarché jusqu’aux boîtes qui s’accumulent au bureau.
Au moment où vous vous dites que vous pouvez manger un petit chocolat c’est en fait la perte de contrôle qui commence. Vous êtes hyperphagique lorsque vous mangez toute la boîte très rapidement et sans l’apprécier.

Par la suite, mécontent.e de ce manque de contrôle, vous culpabilisez, vous décidez donc de vous priver à nouveau et le cercle vicieux s’installe.

Comment casser le cercle ?

C’est à ce moment de l’article que la bonne nouvelle arrive : il faut manger du chocolat pardi !

Cependant, je vous conseille de ne pas procéder de façon anarchique où gare à la crise de foie. Je vous propose d’acheter le chocolat qui vous fait le plus envie. Il s’agit de votre portion (une tablette c’est parfait, 100 g environ).

Choisissez maintenant le repas que vous voulez remplacer par la dégustation de ce chocolat tant convoité. Quelle quantité pensez-vous pouvoir manger avec plaisir ?
Divisez le en 6 portions égales, et prenez au moins 10 minutes pour savourer chacune d’entre elles.
Laissez le fondre sur votre langue en fermant les yeux afin d’en percevoir toutes les notes, essayez de ne rien faire en même temps pour ne pas être distrait.e. Vous lui devez bien ça à votre chocolat ! Lorsque son goût ne vous semble plus agréable, arrêtez vous et ce même si vous êtes au milieu d’une portion.

Ce chocolat vous appartient, vous pourrez le finir quand bon vous semblera. Avez-vous mangé plus ou moins que vos estimations ?

chocolate-183543_1280

Suite à cette dégustation il vous faudra attendre une heure avant de manger les aliments qui vous font envie. Si la faim n’est pas revenue une heure plus tard, attendez la 😉

Bonne dégustation !

NB : Ces conseils s’adressent aux personnes dont la santé le permet.

Publicités

2 réflexions sur “Chocolat : et si cette année vous ne vous priviez pas ?

  1. Article absolument génial.
    Je suis passée moi aussi par de longues années de restrictions cognitives dont j’ai su me débarrasser. Et finalement c’est quand j’ai enfin accepter de lâcher prise que tout s’est régulé. Cela dit au moment où je me suis dit qu’il fallait que je lâche prise, j’ai pris un peu de poids, trop contente de pouvoir enfin manger ce dont je me privais. Et puis tout s’est régulé avec le temps.
    Ça m’a changé la vie. J’aime ton article très fort. Je vais suivre ton blog avec grande attention !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s